vendredi, février 22, 2019
CARMA A3
Nouveautés

Opération Boali #3 – Jour 29

« Opération Nyx »

Boali continue avec un troisième opus de forces spéciales extrêmement exigeant! Conditions météorologiques extrêmes, nuit sombre, insertion difficile et conditionnée, une seule vie, système d’infiltration… Le scénario clore la première partie de la Campagne avec exigence avant une petite pause temporaire d’un mois!

CARACTERISTIQUES

  • Carte : Tanoa
  • Année : 2010
  • Forces spéciales françaises, matériel de pointe.
  • Système d’alarme pénalisant les joueurs si un coup de feu bruyant retenti sur l’objectif principal. 
  • Insertion difficile et conditionnée (altitude max de 20m, durée max de 2m aux environs de la LZ). 
  • Quelques petites surprises. 
  • Deux choix offerts aux joueurs pour la suite de la campagne (l’un réservé aux encadrants). 
  • Mission autonome et complète (pas de Zeus nécessaire).
    • CBA
    • TFAR 
    • ACE
    • AMFR
    • ENHANCED MOVEMENTS
    • RHS AFRF
    • RHS USF
    • ACE COMPAT correspondants
    • SMA


Header_Situation

Scénario : L’opération Boali a démarrée il y a 29 jours. Depuis quelques temps, un groupe armé gagne en puissance et fait vaciller les faibles forces étatiques locales. Pour échapper à un délitement, le chef d’Etat de l’île a décidé de faire appel aux forces françaises. L’île de Tanoa qui n’est pas sous souveraineté française, présente néanmoins de nombreux intérêts stratégiques pour la république. Cette dernière a donc répondu favorablement à la requête déposée au Conseil de Sécurité de l’ONU. La France a envoyé un contingent de 250 hommes, armés de 2 rafales et plusieurs VCI.
Lors des événements du 18éme jour, le Syndikat a subi des pertes qui ne lui autorisent plus la manoeuvre sur l’île principale, d’autant plus après l’installation d’un PC français. Cependant, au nord-ouest, le mystère plane sur les activités para-militaires détectées. Le gouvernement de Tanoa nous interdit le survol de la zone.

Des troupes non identifiées, apparemment des forces spéciales d’un pays étranger, encadreraient des forces du syndikat.  De manière connexe, depuis quelques jours, un signal électromagnétique d’origine inconnue émet depuis l’aérodrome de cette petite île.  Enfin, une batterie SAM dernier cri a été installée. Sa présence augure d’un important dispositif hostile sur site. Finalement, il semblerait que l’otage Jean Guillemot pourrait vraisemblablement se trouver sur l’île d’après les dires d’un contact ayant déjà donné quelques renseignements utiles, et avérés vrais, moyennant un coût financier exponentiel. Si le mystère plane sur cette zone, il est temps d’y apporter de la lumière, compte tenue de la faible distance avec la base de la force Boali. 


Header_Mission

 1. Vous devrez vous insérer sur site. L’insertion devra se faire par hélico à une altitude inférieure à 20m durant le vol. La zone d’insertion a été repérée, elle offre une dissimulation acoustique interessante. Une fois sur place, vous ne devrez pas prendre plus de 2 minutes pour la manœuvre. 
 2. PRIO. Vous devrez vous infiltrer dans un aérodrome tenu par des forces hostiles, rechercher et ramener (si possible) ou détruire le dispositif inconnu.
3. PRIO. Vous irez à la rencontre de notre contact, vous lui donnerez l’argent requis. Vous irez ensuite sauver l’otage. L’Etat major suggère de liquider le contact compte tenu du risque qu’il représente pour le succès de cette opération clandestine (choix des joueurs).
4. OPTIO. Vous pourrez détruire la batterie SAM ou la pirater.Vous pourrez aussi l’ignorer. La neutraliser permettra l’arrivée de notre groupe CERBERE. La détruire risque d’emporter des conséquences inconnues sur les déploiements de forces étrangères (choix des encadrants).
 

Header_MoyensTech

  • 1x CERBERE si SAM détruit
  • Insertion par Chinook ou blackhawk.
  • Panoplie drone. 

Deux forces s’opposeront à vous. La première est le bien connu syndikat. Sa configuration n’a pas changé par rapport aux opérations précédentes. Son armement est hétéroclite tout comme ses protections individuelles.
En revanche, des forces spéciales étrangères sont sur zone. Les rares informations obtenues font état de dispositif de vision nocturne et d’armes d’origine chinoises. Ils seraient une vingtaine sur l’île (nombre sujet à caution).

About The Author

Fondateur, chef Sarin, étudiant tuméfié, candidat acharné

Leave A Response

Aller à la barre d’outils