samedi, septembre 21, 2019
CARMA A3
Nouveautés

Opération Harpie 1

OPÉRATION HARPIE 1 CANOPÉE

Header_Situation

Département de Guyane
Iles de Pulau
3 juillet 2018

 

L’Opération Harpie est une opération interministérielle française réalisée en Guyane depuis le mois de février 2008, menée conjointement par les forces de gendarmerie, les agents des douanes et de la police aux frontières, l’Office national des forêts ainsi que de toutes les composantes des forces armées en Guyane (FAG) pour lutter contre l’orpaillage illégal dans le département.
Elle est la relève immédiate de l’opération Anaconda, restée en semi-échec en grande partie dû au manque de moyen et d’effectif.

 

 

Ordonnée par Nicolas Krasozy, alors président de la République française, elle a pour objectif de paralyser les sites d’orpaillage clandestins sur tout le territoire du département de la Guyane.
L’objectif est de diminuer la rentabilité de la production d’or des garimpeiros afin de les amener, à terme, à la cessation de leur activité.

Cet objectif d’éradication de l’orpaillage illégal sur le territoire guyanais est décliné en axes d’opérations. L’essentiel des efforts des opérations Harpie portent sur la destruction des sites et des moyens de production.

 

Ainsi, les patrouilles en forêt, appuyer par des hélicoptères, sont chargées de la saisie ou de la neutralisation des outils les plus coûteux tels que les concasseurs et les pompes. Le mercure, indispensable à l’activité d’orpaillage, est également une cible des patrouilles.

 

Remarque est faite d’une adaptation rapide des garimpeiros depuis le début des opérations, qui s’installent depuis dans des chantiers plus petits et donc mieux dissimulés par la canopée.
De même, les concasseurs neutralisés en forêt sont souvent réparés ou recyclés en quelques jours, ce qui mène dès que possible à leur évacuation par hélicoptère, voir à leur destruction définitive sur place.

 

Les réseaux logistiques des garimpeiros sont l’autre cible des opérations. Il ne s’agit pas de viser directement l’activité d’extraction aurifère, mais ceux qui l’approvisionnent en matériaux et vivres.
Des barrages fluviaux sont mis en place, et des perquisitions sont menées sur les différents sites de transit criminels.

 

En chiffre et à titre d’exemple, près de 600 opérations se sont traduites par l’interpellation de 1 500 étrangers en situation irrégulière en 2010.

Vous incarnerez, dans les différentes missions OPÉRATION HARPIE, ces forces sur le terrain qui luttent au quotidien contre ce fléau, l’orpaillage clandestin.

 

Header_Mission

Votre mission consiste à localiser, sécuriser et détruire 4 sites d’orpaillage illégal.

 

Objectifs SIERRA 1 – 4 :

4 zones ont été signalées comme abritant des sites d’orpaillage. Ces secteurs ont reçu les indicatifs SIERRA 1 à SIERRA 4.

 

CARTE DE L’OPERATION (cliquez ici)

L’objectif, pour chaque SIERRA, est de reconnaître le secteur par voie aérienne, localiser les sites d’orpaillage, et déposer les troupes dans le but d’investir et sécuriser la zone.
Vous pourrez procéder ainsi aux opérations de minage et de destruction du matériel le plus indispensable aux garimpeiros, les pompes et les barils de mercure.

 

 

L’insertion des troupes sur les différents secteurs peut s’avérer très périlleuse vu la densité de la canopée, aussi le Commandement vous invite fortement à privilégier au maximum la technique d’insertion par corde lisse.
Cela reste cependant à l’initiative du chef de section et des pilotes engagés sur l’opération.

 

 

Vous pouvez bénéficier d’un retour à la base de Monyet à tout moment selon les besoins du CDS, le service logistique est sur place et opérationnel.

Vu l’arrêté préfectorale de 2017, les zones forestières sont interdites aux civils. Vous ne devriez donc y croiser que des clandestins.

Nous pensons le cas peu probable, cependant dans l’idée où vous auriez des prisonniers, votre mission sera de les escorter jusqu’à la base et les placer en cellule.
La gendarmerie en sera avisée et le/les prendra en charge pour les traduire en justice.

 

 

Header_MoyensTech

Le service logistique est déployé sur la base de Monyet. Ravitaillement des hélicoptères sur leurs héliports respectifs.

Vous disposez de moyens de transport et d’appui-feu héliporté :

  • x2 UH-60M BLACKHAWK équipé corde FRIES 30m (16 places/appareil)
  • x1 OH-6 LITTLEBIRD RECO

La mission s’effectuera de jour, avec un départ prévu en début de matinée. Ciel dégagé, légère brise maritime.

Les déplacements en moyens aéroportés sont très fréquents dans ce DOM, ce qui vous octroie un avantage certain : les garimpeiros ne se mettent pas forcément immédiatement en alerte au moindre bruit d’hélicoptère ou d’avion survolant brièvement leurs zones.

La canopée est très dense par endroit, vos déplacements au sol devront donc s’adapter en conséquence (privilégier par exemple la marche et non la course).

Les garimpeiros sont des clandestins, avec tout ce que cela peut engendrer. Il y a fort à croire qu’ils feront tout pour tenter de protéger leurs lieux de labeur, seuls « précieux » qu’ils aient encore sur Terre.

MODS
  1. ACE3
  2. ACE RHS AFRF compat
  3. ACE RHS USAF compat
  4. AMF AIR
  5. AMF ARMES
  6. AMF UNIFORM
  7. CBA
  8. CUP Terrains Core
  9. Enhanced Movement
  10. PULAU
  11. RHS AFRF
  12. RHS USAF
  13. SMA
  14. TFAR
CARACTÉRISTIQUES
  • Campagne française (Arma Mod France)
  • carte Pulau, de jour
  • Déplacements héliportés (unique solution), corde FRIES dispo sur les Blackhawk
  • Visibilité très réduite au sol cause densité canopée
  • Système de ravitaillement sur les héliports pour les hélicoptères

 

 

 

About The Author

1 Comment

  1. Aven 27 mars 2019 at 20 h 50 min

    Encore un briefing de haute volée !

Leave A Response

Aller à la barre d’outils