dimanche, juillet 21, 2019
CARMA A3
Nouveautés

RETEX #102 – Opération Vurka

Hier soir, le CARMA battait son record de personnels sur le terrain. Vingt-sept combattants se sont parachutés derrière les lignes ennemies. De là, une réelle bataille de position s’est jouée entre le CSAT et les forces françaises. Après un long moment de défense de position, nos troupes ont réussi à se reconstituer pour donner l’assaut fatal au reste du convoi. Après ces rudes combats, les combattants étant exténués, l’ordre d’évacuation a été donné. Malgré le non-accomplissement du deuxième objectif et à la vue des lourde pertes du CSAT sur le site du convoi, la mission est tout de même une réussite. 

  ∴ RETEX TACTIQUE 

  • L’insertion par parachutage, effectuée en deux passages de CERBERE, fut réussi. Personne ne fut dispersée ou blessée…
  • Les groupes sans possibilité d’appui sur un moment critique, ont réussi à faire face chacun de leur coté à une grosse attaque de leurs positions par le CSAT…
  • CERBERE, malgré les difficultés liées aux appareils (le Rafale notamment), est parvenu à garder la supériorité aérienne tout en effectuant des frappes au sol.
  •  De bonnes communications au sein de la section qui était constituée de 4 groupes d’infanterie et d’un CERBERE.
  • Dans une situation relativement critique en lisière de forêt, VENIN a su réagir avec rapidité et efficacité en ayant réussi à abattre une vingtaine d’ennemis sur deux fronts à la fois.
  • Après avoir rapidement pris ses marques, un binôme OLIS/CERBERE efficace.
  • Convoi totalement détruit et énormes pertes CSAT.
  • Aucun blindé hostile n’a pu échapper aux reconnaissances de la section.
  • … Mais attention toutefois à l’altitude d’ouverture qui n’a pas été respectée par tout le monde.
  • … Au prix malheureusement de beaucoup de blessés.
  • De très longues minutes sans que les groupes puissent s’appuyer entre eux (trop éparpillés sur le terrain) coûtant ainsi la vie à bon nombre de nos combattants.
  • La section souvent figée à cause de placements pas forcement adéquats par moment et des ennemis attaquants souvent au moment des reprises de progression.
  • CERBERE indisponible une bonne partie de la mission suite à des problèmes d’aéronefs, mais aussi suite à plusieurs duels perdus face aux avions CSAT.
  • Des tirs en direction des alliés encore une fois. Même si ceux-ci n’ont pas eu d’incidence, faites tout de même attention.
  • Aucun véhicule n’a pu être récupéré suite à la destruction totale du convoi.

  ∴ RETEX DIVERS 

  • Une mission dynamique grâce à beaucoup de combats pour l’ensemble des groupes.
  • Incarner les troupes françaises, toujours un bonheur.
  • De bonnes performances malgré la présence de très nombreux ennemis (195 pour être précis).
  • Départ à l’heure.
  • Un seul objectif sur deux accomplis par manque de temps.
  • Suite à bug, Zeus n’a pas pu contrôler les IA ennemis comme il le souhaitait.

∴ MOT DE LA FIN 

Merci à tous les participants d’avoir été présent pour l’opération Vurka.

About The Author

Je vois mes fautes dans mes articles. Je ne les corrige pas. Fuck-it.

1 Comment

  1. Jet 9 février 2019 at 10 h 03 min

    Jolies photos ! Surtout celle du CDS badass qui s’approche de l’objectif.

    Sinon, superbe mission ! La gestion de 4 groupes de combat en infanterie en tant que CDS m’était assez inhabituelle et parfois un peu complexe.

    Merci aux CDG qui ont su être efficaces et forces de proposition !

Leave A Response

Aller à la barre d’outils