samedi, octobre 20, 2018
CARMA A3
Nouveautés

RETEX #86 – OPSHD Erzeris

Un lancement particulièrement difficile qui aura fait peser la menace d’une annulation pure et simple, pour enfin déboucher sur une soirée au rythme irrégulier pour certains ou à la tension prenante pour d’autres. Néanmoins, malgré des séquences d’actions dangereuses indéniablement, sur les 16 combattants, seuls 2 auront perdus la vie.

 

  ∴ RETEX TACTIQUE 

  • Le drone a réussi à détruire rapidement les véhicules hostiles engageant la section sur le premier objectif…
  • Un soin particulier a été apporté à la protection inter-groupe. Celle-ci aura été performante.
  • Le binôme SARIN a pu véritablement s’appuyer sur son TP pour détruire de nombreux hostiles menaçants.
  • La réactivité en combat urbain aura été globalement très satisfaisante de la part des joueurs.
  • Extraction réussie malgré la présence de groupes hostiles à proximité.
  • … Mais certains n’ont pas suivis l’ordre du CDS à l’intérieur du bâtiment de se couvrir, on continuait à tirer, et un mort a eu lieu.
  • Un CDG qui s’isole et qui est passé à 2 doigts de la mort (sauvé in extremis par SARIN + DELTA).
  • Une tentative de destruction d’un MI-24V échouée qui a failli neutraliser par riposte SARIN, cdg CYANURE..

 

  ∴ RETEX DIVERS 

  • Pour ceux qui étaient dedans malgré le démarrage poussif, une vraie crainte de la mort (dantesque pour le CDS).
  • L’appel à la prière qui a plu! (dommage, on s’attendait aux feux de l’enfer à la suite).
  • Un nouveau (Fearoth) ayant pris le rôle de CDE avec efficacité et bonne compréhension du comportement à adopter.
  • 1 HEURE, 1 HEURE, 1 HEURE pour démarrer!
  • Saut dans le vide pour parachutage sans parachute.
  • CYANURE obligé de gueuler pour remettre ses joueurs dedans.
  • Pas assez de difficulté tout au long de la mission (excepté quelques séquences).

 

∴ MOT DE LA FIN 

La mission aura été difficile à démarrer. Les problèmes furent tellement aiguës que l’annulation a été envisagée. Malgré tout, nous avons réussi à terminer le scénario (avec une heure de retard). La tension que peut offrir une OPSHD est à mes yeux grisante. Vivement la prochaine (en plus dure)!

About The Author

Fondateur, chef Sarin, étudiant tuméfié, candidat acharné

1 Comment

  1. Warome 25 juillet 2018 at 12 h 14 min

    pour l’échec de la destruction du MI-24V c’est de mon fait :/ va falloir que je passe la qualification du ac! sinon ca fait plaisir de refaire une OPSHD au final la pression de la mort pendant les gunfigth m’avais manquer!

Leave A Response

Aller à la barre d’outils