mardi, novembre 20, 2018
CARMA A3
Nouveautés

RETEX #21 Opération Lumberjack

Le CARMA joue désormais de plus en plus de missions de nouveaux éditeurs. C’était au tour de Guinch de nous livrer sa première réalisation. Bien qu’imparfaite, la soirée fut néanmoins plaisante mais pour des raisons assez différentes que d’habitudes. L’identité était forte, la mission a pu être finie. Retour sur cet essai.

 

  • La situation générale était bien étoffé et l’ambiance marquée.
  • La map offrait un nouvel environnement, presque inédit pour le CARMA.
  • Vautour a joué un rôle fondamentale dans la mission, cette dernière était donc parfaitement en accord avec la vocation du CARMA.
  • Des « surprises » ont apportés de l’action intensive et inattendue à cette mission.
  • … Mais impossible de vraiment en profiter, le rythme était trop intense.
  • … Mais l’équipement était VRAI-MENT mauvais. Particulièrement les véhicules, avec des optiques ridicules.
  • … Mais impossible d’user de Vautour selon les règles. Il manquait un OLIS (ma faute).
  • … Mais l’embuscade a été suivie d’une action trop permanente et intense.
  • Il manquait nos encadrants habituels. Cela s’est ressenti en matière d’initiative tactique.
  • Le flot de communications (a cause de la panique) était beaucoup trop fort.
  • Certains éléments étaient incompétents avec leurs matériels, ou l’ont était temporairement.
  • Le respawn presque systématique a beaucoup nuit à la fluidité et aux rassemblements.
  • L’abandon des véhicules a fait gagner en souplesse…
  • L’ensemble du ravitaillement fut imparfait.
  • Les armes manquaient de punch.
Malgrè le nombre important de points négatifs, la soirée ne fut pas une horreur. La succession des difficultés et des éléments un peu foirés, ont apporté par leur côté caricaturale beaucoup d’humour. Et la mission a pu être jouée de bout en bout. Pour une première mission, c’était vraiment pas mal. Des éléments externes à la conception de la mission ont pu nuire à son déroulement.

About The Author

Fondateur, chef Sarin, étudiant tuméfié, candidat acharné

2 Comments

  1. Guinch 20 avril 2017 at 17 h 27 min

    Merci à tous d’avoir participé à l’opération Lumberjack, j’ai pu beaucoup apprendre en matière d’édition en l’espace d’une soirée, je m’excuse juste que ce processus soit souvent allé à l’encontre de votre plaisir de jeu.

    Sauvegarde des loadouts personnalisés de véhicules lors de leur respawn.

    Suppression de la limite de temps pour la possibilité de réanimation.

    Remplacement du module de ravitaillement par des caisses cargo ACE à charge de CERBERE.

    Extension de la zone des opérations avec des variations d’intensité par phases.

    Ceci dit, en accord avec ce qui a été dit durant le débriefing, puis détaillé dans le Retex, je tiens à saluer le succès des objectifs de mission: les groupes ont fait fi d’un matériel difficile à maîtriser, d’un terrain à l’avantage de l’ennemi et d’erreurs d’édition ; vous vous êtes accroché et vous avez poussé jusqu’à la victoire.

    Au final, si chacun d’entre vous a pu passer une soirée divertissante, bien qu’éprouvante, j’estime que MA mission est accomplie… Pas gracieusement, plutôt du genre à coups de pelle de chantier derrière la nuque, mais ça aura quand même fait le boulot.

    Promis, leçons apprises, la prochaine sera beaucoup moins bancale et bien mieux équilibrée… De plus, on retournera les tables pour du bon vieux Search and Destroy, Shoot to Kill avec phases préparatoires et BTR-70 en moins 😉

  2. Ioneleth 21 avril 2017 at 19 h 45 min

    Je dois avouer que passé le premier choc « mais bordel, mais mais mais, mais BORDEL ! », la perte soudaine de notre chef (remplacé avec brio par BarJo), et la confusion de se faire tirer dessus de partout, j’ai bien ri et j’en suis ressortie satisfaite (et défoncée le lendemain matin parce que pas assez dormi… je vous hais.)

    Je tiens à signaler que comme convenu avec Jet, Guinch a été puni : il a dormi sur le canapé dans la niche du chien, voilà. *part dignement*

Leave A Response

Aller à la barre d’outils